Loading... Loading...

Artel

Design

ARTEL

ARTEL développe et participe à la création de projets à la croisée des disciplines de l’architecture, du design et de l’événementiel.

Conscient des enjeux environnementaux et éthiques auxquels fait face notre société, ARTEL travaille principalement sur des projets ayant pour objectif d’améliorer les conditions et les rapports de l’homme à son espace.

Une partie de notre travail est résolument orientée dans une direction où la volonté du client est de minimiser l’empreinte environnementale de son projet. Nous donnons corps, autant que possible, aux notions d’économie circulaire, de réemploi et de recyclage. 

Puisant dans son écosystème, Artel met sur pied des équipes pluridisciplinaires pour répondre aux besoins de chaque projet, du plus simple au plus complexe. Cet écosystème est, notamment, composé d’un réseau d’associations et d’universitaires dont les interactions favorisent l’émergence de réponses originales aux enjeux spécifiques de chaque projet.

Sensible aux questions contemporaines et aux enjeux de demain, Artel participe également à des recherches qui lui ouvrent des champs d’investigations et de réflexions singulières.

Comprendre les Artèles

Extrait de l'ouvrage de Vladimir Féodorovitch Louginin

Le principe coopératif se retrouve presque partout dans la vie russe. Un étranger un peu curieux arrivant à l’une des gares terminales de notre frontière occidentale apprend avec étonnement que les porteurs qui déchargent et rechargent ses bagages, qui ouvrent ses coffres à la visite douanière sont regroupés en associations; le marchand qui lui vend son journal dans les rues de Saint-Petersbourg, le baigneur qui fait subir les tortures d’un bain russe, sont des membres d’associations; et s’il va dîner dans un des principaux restaurants de Moscou, on lui dit que ce restaurant est la propriété collective des garçons qui l’ont servi. Les exemples sont à répéter à l’infini et amènent forcément à la conclusion que la coopération est la forme favorite adoptée par le travail russe.

C’est à des causes historiques, à la longue et obscure épopée de la colonisation de la Russie actuelle par les Slaves qu’il faut attribuer, je le crois, l’origine de ce phénomène.

En effet, dans la Russie du Xeme et XIeme siècle surtout, la nature et les hommes se présentaient sous un aspect terrible. Des forêts impénétrables peuplées de bêtes fauves, des fleuves gigantesques, un climat dur, un sol pour la plupart du temps ingrat, les populations finoises occupant le pays et résistant avec obstination; voilà les conditions dans lesquelles devait se développer la colonisation slave.

Il est évident que l’homme isolé se sentait bien petit et bien faible en face de ces obstacles. On avait un besoin instinctif de s’appuyer les uns sur les autres, de se grouper.

Pour défricher les forêts, pour s’adonner à la pêche, pour faire la chasse aux bêtes fauves, il fallait se réunir.

Les capitaux n’existant pas, les procédés industriels étant absolument rudimentaires, c’est entre égaux qu’on se réunissait, c’est en artèles, c’est à dire associations indépendantes qu’on se groupait.

Les Artèles et le mouvement coopératif en Russie, éditions du Cercle Saint-Simon, Paris, 1886

ARTEL + DANT

DANT plus Artel | de la recherche à la pratique

Pour aborder les transformations en cours dans notre société et chercher à développer des projets innovants, Artel fait appel au groupe de recherche DANT (Design.Architecture.Nouvelles.Technologies) avec qui il entretient une collaboration étroite. DANT agit pour ARTEL comme un laboratoire générateur d’idées, de réflexions et d’outils pour ses projets, assurant ainsi un passage de la théorie à la pratique.